SGD Swiss Graphic Designers
Utilisateur
Mot de passe
Oublié le mot de passe?
D | F Contact     Plan du site     Shop    
Accueil
  Impressions SGDay 03
 
Mémoire de Forme – Du rêve à la technologie

Le 5e SGDay organisé par la SGD Swiss Graphic Designers a eu lieu le 22 novembre 2003 et a été accueilli par Lausanne sur le thème Mémoire de forme. L’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, l’EPFL, était l’hôte et le partenaire de cet event.

Mémoire de forme – souvenez-vous de la spirale orange qui renvoyait à www.memoiredeforme.ch puis ensuite ouvrait un site internet animé? Ou du papier vert et jaune en forme de peigne? Entrées en scène arbitraires et créatives... Toute la semaine précédant le SGDay, le chiffre 22 jalonnait non seulement la route du centre ville au campus de l’EPFL mais aussi toute l’agglomération lausannoise, grâce à la SGA. Des affiches colorées et inventives créées par Fairouz Joudié, Mijat Mijatovic, Laurent Pizzotti et Alain Wannaz.

Mémoire de forme – la «cité EPFL» au bord du lac Léman accueille les visiteurs dans la diversité de ses formes architecturales, telle une collection de maquettes grandeur nature. Le plus grand auditoire, équipé des derniers moyens audiovisuels et informatiques est prêt à recevoir plus de 300 personnes.

Mémoire de forme – le programme imprimé de la journée, remis à chaque arrivant, s’ouvre comme une étoile porteuse de messages.

Mémoire de forme – partenaires et sponsors présents dans le forum happent le regard des visiteurs avec l’exposition de leurs travaux et produits. Nombreux sont les contacts informels et fructueux.
Mémoire de forme – La journée sera rythmée par Bernard Crettaz, modérateur, qui doit commencer par signaler une modification de programme de dernière minute: l’absence de David Carson et son remplacement, au pied levé par Jelle van der Toorn Vrijthoff. Le ton est donné: vif, impertinent, convivial.
Nicolas Henchoz, responsable de la stratégie de communication de l’EPFL, présente l’évolution de l’image de l’EPFL. Pas de charte graphique précise et contraignante, mais un style clair, résolument contemporain et jeune, qui est décliné par plusieurs jeunes ateliers le plus souvent issus de l’ECAL: Optimo, Antidote, Oxyde, Studio 21.
Le professeur Rolf Gotthardt (auteur du livre Mémoire de forme, mis en page par Fairouz Joudié SGD) explique et montre – expériences à l’appui – la superélasticité de certains matériaux dans des conditions physiques particulières. L’artiste Etienne Krähenbühl en tire parti pour rendre mobiles ses sculptures. Bel exemple de collaboration et de complémentarité entre art et science.
Patrick Keller nous initie à l’approche interdisciplinaire, expérimentale, prospective et rhizomatique de Fabric|ch. Une exploration d’un monde différent qui vit pour lui-même, fait d’architecture électronique, dans de nouvelles dimensions...
Changement de décor avec Les Chinois de Paris. Ludovic Roudy et Julien Bennamias nous montre leur site web interactif, ludique, mêlant prises de vues réelles, pictogrammes, graphismes. Une belle rigueur conceptuelle habillée d’un zeste d’ironie !
Andrey Logvin, lui, nous emmène à Moscow today, un autre monde où les graphistes russes travaillent dans des conditions extrêmement contraignantes tout en gardant leur humour. Il plante le décor, nous présente son quartier, quelques-uns de ses meilleurs confrères et, bien sûr, ses travaux. Dépaysement garanti, auditeurs conquis!
Etapes d’un graphiste designer retrace la carrière du Hollandais Jelle van der Toorn Vrijthoff directeur de création de Total Design. Un parcours graphique et muséographique représentatif de l’école hollandaise suivi attentivement par tous les auditeurs, y compris les nombreux étudiants présents et qui a fait oublier sans regret l’absence de David Carson.
Le graphiste suisse Giorgio Pesce de l’Atelier poisson prouve que Lausanne continue à avoir son mot à dire sur la scène internationale du design. Très productif, à l’écriture personnelle forte et décalée, expliquant ses démarches originales, il donne une touche finale optimiste et joyeuse.
La présentation des écoles romandes de design graphique était une nouveauté de ce SGDay. Si certains de leurs délégués ont été un peu trop loquaces, d’autres, comme l’Ecole cantonale d’art de Sierre a convaincu grâce à son style et à sa verve.

Mémoire de forme – journée intensive, achevée comme il se doit autour d’une verrée offerte par la ville de Lausanne et le canton de Vaud, restera longtemps dans les mémoires. Nous n’oublierons pas non plus l’énergie de nos collègues de la région SGD Vaud/Valais, Fairouz Joudié, Laurent Pizzotti et Carole Linder, Alain Wannaz et Carline Coigny, qui grâce à leur fougue et leur engagement nous ont offert cette brillante prestation.

Un grand remerciement à nos chers amis.

Texte Erika Remund, Adaptation française Laurent Pizzotti
© SGD  |  Disclaimer  |  Impressum  |  Imprimer  |  SGD RSS-Feed RSS